Documents suivants en format pdf

Télécharger ici

Statuts IFF Bulletin d'adhesion-IFF Bulletin d'affiliation à la charte d'IFF La Charte des Affiliés-IFF

Pancarte des Affiliés-IFF Faire un Don à IFF Bilans Financier Annuels-IFF (Depuis 2015)

La Charte des Affiliés : IFF – Iles de Flore et Faune

Objet :

Création d’un réseau de personnes qui oeuvreront chacune à leur échelle pour une cause commune : la protection de la flore et de la faune.

Pour ce faire :

Les affiliés de notre charte s’engagent à :

  • Soutenir le commerce durable, équitable et de proximité
  • Lutter au niveau local contre les pollutions et nuisances qui portent atteinte à l’environnement, à son patrimoine culturel et architectural
  • Soutenir les aménagements harmonieux et équilibrés du territoire
  • Se tenir informés des projets de leur commune, département et région.
  • Adopter toutes les mesures qui vont dans le bon sens (limiter et trier ses déchets) et lutter contre celles qui n’y vont pas (arrachement des haies, surexploitation des ressources naturelles, développement irraisonné des voies de transports)
  • Soutenir et faire connaître les bonnes pratiques et initiatives des particuliers et des collectivités (comme les vraies énergies renouvelables)

Par ailleurs, les propriétaires de terrains s’engagent à appliquer quelques règles simples

  • Gérer l’eau sans gaspillage et si possible récupérer l’eau pluviale
  • Maintenir une partie du terrain en friches temporaires ou pérennes (terrains sans intervention comme la jachère) et ceci pour permettre la nourriture, le refuge et la reproduction des insectes, oiseaux, batraciens, hérissons, plantes….
  • Encourager le maintien ou la restauration des chemins ruraux
  • Donner la préférence aux produits naturels (compost, fumier) et autorisés dans l’agriculture biologique. Utiliser un minimum de produits chimiques synthétiques
  • Remplacer ou maintenir au moins 5% des feuillus dans les bois ou dans les plantations


Informations Complémentaires

Objet: En 1992, au Sommet de la Terre à Rio, 173 pays, dont la France adoptent un programme d’actions( Agenda 21 ) pour le XXI ème siècle qui oriente la planète vers un développement durable, qui répond aux besoins d’aujourd’hui en tenant compte des besoins de demain.

Le Conseil Général de la Dordogne a impulsé une démarche d’Agenda 21 pour notre territoire pour penser aux générations futures et à ceux qui nous succéderons. C’est un cadre d’action, pas un règlement qui s’impose à tous.

En janvier 2012 le conseil général a renforcé l’agenda 21 avec cinq finalités. La quatrième finalité est écrite « la préservation de la biodiversité des milieux et de la ressource ».

Notre association "IFF" bénéficie d'un soutien considérable de tous ceux qui se sentent concernés et investis par les principes de notre charte. Nos adhérents en signant cet engagement et en mettant des pancartes IFF sur leurs terres (qu'elles soient grandes ou petites) espèrent susciter un mouvement de conscience écologique dans un environnement local.

En s'affichant et en se faisant connaître nous rallierons plus de gens à nos objectifs qui sont complémentaires à ceux de l'Agenda 21.

Plus nous aurons d'adhérents et plus nous serons à même de préserver la biodiversité contre le développement d'une agriculture intensive ainsi que le développement urbain et industriel.

En partageant nos expériences et nos connaissances avec ceux qui adhèrent à nos idées, nous pouvons influer et agir pour la conservation de notre biodiversité.

Nous vous soumettons ainsi quelques idées qui nous aiderons à faire valoir cette charte.

Nos suggestions:
  • -Etre attentif au développement urbain en prenant part aux réunions locales (sur le PLU par exemple)
  • -Faire de nouvelles propositions concernant la "réforme des collectivité locales" (loi du 16/12/2010) mais aussi sur la gestion de l'eau en Dordogne
  • -Soutenir les énergies renouvelables quand elles sont correctement utilisées (sur le toit des maisons, des supermarchés etc.)Le photovoltaïque est une alternative crédible quand elle ne colonise pas de grands espaces verts ou agricoles, C’est aussi une opportunité pour de nouvelles entreprises et emplois. Voir Note 2
  • -Privilégier les productions locales qui permettent de pérenniser la vie agricole dans nos campagnes et évitez l’OGM
  • -Faire attention aux étiquettes en favorisant des produits naturels plutôt que des produits issus d’une agriculture gourmande en pesticide et autres produits chimiques
  • -Choisir de planter des arbres et des arbustes d’essences locales utiles à la faune (insectes, papillons, oiseaux…)
1. Agenda 21

Sous l'égide des nations unies le sommet de Rio en 1992 a engagé 173 nations à faire du développement durable la principale préoccupation dans toutes les activités humaines ayant un impact sur la nature.

Un audit appelé « Rio + 20 » est prévu en juin 2012. Mais un rapport anticipé, qui vient juste de sortir souligne, qu'aucune des cibles qui étaient visées n'a été atteinte. Comme, l'objectif de limiter l'augmentation de la température de 2 degrés ; qui n'a pu être atteint en raison de l'augmentation de 38% des émissions de dioxyde de carbone depuis 1990 et la destruction de 13 millions d'hectares de forêt chaque année. Et ceci n'a rien de surprenant puisque les grandes nations ne se sont pas impliquées. (voir plus bas -protocole de Kyoto)

En France le gouvernement a promu l'agenda 21, en lançant en juillet 2007 un grenelle 2 de l'environnement qui a mis autour de la table (le gouvernement, les collectivités locales, les syndicats et des ONG) afin de mettre en place un plan d'action pour la conservation de la nature du climat et de la biodiversité. Ce soutien de l'Agenda 21 met ainsi en place la création de « trames vertes » qui sont des espaces de préservation de la biodiversité comme celle que IFF est en train d'initier.

Dans le protocole de Kyoto entamé en 1997 sous l'égide des Nations Unies, l'accent a été mis sur le changement climatique et le réchauffement de la planète. 97 nations y sont associées et 37 d'entre- elles : notamment les pays majeurs comme les USA, l'union européenne Allemagne, Angleterre, France compris ont adhéré à l'annexe 1. Pourtant à la différence de l’Europe, France, RU qui se sont fixés des objectifs en matière de CO2 et sur la hausse des températures ; les grandes nations qui polluent le plus (USA, Inde, Russie, Chine, Canada) refusent toujours après Durban de s'aligner sur ces objectifs.

2. Énergie.

L'auteur de « Global Chance » à écrit « En permettant la substitution progressive des énergies de stock (charbon, pétrole, gaz, uranium) par les énergies renouvelables (hydraulique, éolien, solaire thermique, thermodynamique, photovoltaïque, géothermie, énergies marine), la sortie du nucléaire en une vingtaine d’années est donc possible sans drame. C’est une question de volonté collective



retour haut de page


© 2015-2019 Isles de Flore et Faune - une association à caractère écologique. Tous droits réservés.